Memovelo

Memovelo

Robert VERDEUN

Pour un enfant né en 1944, qui s’intéresse bientôt aux courses et aux coureurs cyclistes, la connaissance du nom de Lapébie est difficile. Même s’il a lu ou aperçu ce nom sur le cadre de certaines bicyclettes, il ignore forcément le prénom de Roger et sa victoire dans le Tour de France 1937. Et, il est encore trop jeune pour connaître Guy, le 3ème du Tour de France 1948. Certes, il a peut-être entendu « Bartali », mais il connaît sans doute un peu  « Coppi », qui gagne le Tour en 1952.

            « Verdeun » comme « Lapébie », c’est d’abord un nom. Précédé ou accompagné d’une réputation. Pour moi, c’est au début des années 50, un magnifique magasin bordelais de jouets et de jeux, où l’on se rend annuellement au moment de Noël. C’est encore le temps du train électrique et des voitures de course miniatures. A peine si, en entrant, je me laisse distraire par le vélo suspendu ou le cadre, quelque peu en hauteur, cadre qui rappelle que quelqu’un, ici, a été champion du monde.

            Depuis 1956, cependant, j’ai un copain dans le peloton : Christian Bannes. Après l’avoir rencontré en août à St Médard de Guizières, j’ai réussi à convaincre mon père de m’amener le revoir à la nocturne de Montpon/Isle, une épreuve qui se court avec les professionnels 2ème catégorie. Ce premier déplacement en précède de nombreux autres. Et, l’après-midi au vélodrome de Bellevue pour la réunion d’attente sur la piste du Bordeaux-Saintes annuel se reproduit en 1958, 1959,1960,1961 et 1962. C’est un spectacle bien particulier que l’arrivée sur un vélodrome d’une course sur route. Spectacle qui n’existe plus (à part Paris-Roubaix), mais qui, alors, s’avérait passionnant.

Les jours précédant l’épreuve, la presse (qui souvent patronne la course) entretient déjà le suspense en supputant les chances des différents favoris. Le jour de la classique Bordeaux- Saintes, le haut-parleur du stade donne des informations sur le déroulement de l’épreuve entre deux courses sur la piste. Puis, le programme de la réunion d’attente s’achève quelques instants avant que les coureurs ne traversent  la ville de Saintes et empruntent le raidillon qui conduit au vélodrome. Souvent le peloton se répand plus ou moins vite sur l’anneau de ciment, parfois comme en 1960 (Poulidor) et 1962 (Manzano) un maillot violet pénètre seul dans l’enceinte, précédé par la rumeur et le respect.

            En 1959, les coureurs, qui ont à peine un peu plus d’un tour à parcourir, sont en plein effort pour se départager, quand la chute se produit accompagnée de l’image d’une boule humaine qui roule dans l’herbe. Un coureur légèrement détaché passe la ligne d’arrivée, le bras levé. Tout s’est passé très vite. On apprend ensuite que Raymond Batan, le sprinter tarbais, a déjanté à l’entrée de la dernière ligne droite. Le vainqueur s’appelle Robert Verdeun.  A ce moment, est-ce que j’en sais un peu plus sur les Verdeun ? Pas si sûr… Pourtant, en 1959, les magasines (« But et Club » et « Miroir-Sprint »)ont déjà raconté, en large et en travers, l’irrésistible ascension de Michel Rousseau, le « costaud de Vaugirard », licencié au « Gros Caillou Sportif ».

            Ce que je retiens, c’est que le vainqueur, ce Robert Verdeun qui serait le frère de…, un garçon brun et assez grand, est allé porter son bouquet à celui qui est tombé et qui semble ne pas trop souffrir… Dans le désordre bon enfant qui règne après la course sur la pelouse et le ciment, ce geste en fin d’après-midi et au soleil couchant clôture la journée de sport.

 

 

 Robert VERDEUN

 

 

 Né le 11/07/1934, il est le fils de M. et Mme Verdeun, marchand de cycles, cours Balguerie à Bordeaux et frère de Maurice Verdeun, champion du monde de vitesse amateurs en 1950. Le père, Marcel, a été finaliste du championnat de France de vitesse en 1925.

 

                                                                        1949

 

 . Circuit des nourrissons = 2° derrière Delbancut en « minimes licenciés », 30 km.

 . Mérignac, Prix des Poulbots = 2° derrière Delbancut, tous 2 (SAB)sur cycles Verdeun, 35km

 . St Macaire, Prix des Marcassins = 10° R. Verdeun (1er Pêche, VC Réolais)

 

                                                                        1950

 

 . Floirac, La Souys = 1. R. Verdeun 2. Delbancut … 3O km en 1h10’

 . Le Taillan, Gd. Px. du SAB et des cycles Verdeun, Px. des Poussins = 1. Pêche (VCRéolais)

                                                                                    30km en 58’… 4. R. Verdeun (SAB)

 . St Pierre d’Aurillac, Px. des Canetons = 1. R. Verdeun  2. Pêche  3. Olivier

 . Px. Armand Fauchet = 1. Delbancut 2. Chastenet 3. Cousin 4. Nacq… 7. R. Verdeun

 . Chp. Académie Bordeaux OSSU, cadets, route : 4° (1er Benassac), piste : 1er (2.Costedoat)

 . Fête de l’Ascension, départ de Bordeaux-Arcachon : « un seul représentant de la famille (les autres sont à Liège) le jeune Robert qui, ce mardi, au départ de Bordeaux-Arcachon sera l’objet de nombreuses marques de sympathie de la part des autres concurrents ».

 

 "le blé en herbe"

                                                                        1951

 

 . au Taillan, G.Px. SAB-cycles Verdeun = poussins : 1. R. Verdeun 2. Cosse

 . XXIV° fête fédérale FFC à Cherbourg = 1er Pas sur Piste : 1.R. Verdeun 2. Coulomb

 . à la Cipale = finale des Espoirs Français du sprint : 1. Gaignard (VC Montmartre)

                                                                                       2. R. Verdeun (Bordeaux)

 . Chp. Académie Bordeaux OSSU, vitessse = 1. R. Verdeun  2. Chastenet

 . Médaille de Bordeaux = avec Olivier 12’’4/5

 . se produit sur les vélodromes de La Rochelle et Blaye

 . « jeunes pistards amateurs bordelais en stage à l’INS = Chastenet, G. Cousin, R. Verdeun

 . Vel d’Hiv = 1ère Médaille 51-52, battu en ½ finale par De Lorenzi

 . Vel d’Hiv = battu par Tixier (CSO) en finale de la Médaille

 

 Marcel Verdeun, Robert et Maurice et, à droite, Jean Swiatek : quand, à Bordeaux, les anciens sportifs tenaient commerce en centre ville... et les jeunes gens portaient la cravate...

 

                                                                        1952

 

 . course de clt. SAB, le Vigean = 1. Olivier 2. P. Chazaud  3. R. Verdeun

 . Fayet-St Ciers d’Abzac (le 20/04) = 1. Lacave (SCAL)… 4. R. Verdeun à 1’30’’

 . le Vigean, Px. Albert Lalanne = 1. Olivier 2. P. Chazaud 3. R. Verdeun

 . Blaye (piste) = vitesse : 1. R. Verdeun 2. Roy 3. Nacq , élimination : 5° (1er Misségue)

                           américaine : 1. Misségue-Verdeun 2. Doret frères 3.Nacq-Vinsonneau

 . Reims, chp. de France OSSU = 1. Chastenet 2. R. Verdeun 3. Delbancut (tous 3 SAB-CTBx)

 . Bordeaux-vélodrome, réunion d’ouverture, Médaille = 1. R. Verdeun 2. Olivier 3. Hourclats

 . Cozes (17) piste = vitesse : 1er (2. Missègue), américaine : 1er avec Misségue

 . Ste Livrade (piste) = vitesse : 1. R. Verdeun 2. Costello, américaine : 1. R.Verdeun-Garbay

                                                                                                                    2. Bannes-Baringou

 . Bordeaux-vélodrome = médaille bordelaise : 1. Chastenet 12’’3/5 2. R. Verdeun 3.Delbouilh

                                        1er Pas sur Piste : 1. R. Verdeun

           américaine : 1. Cantou-Latorre 2. Bannes-Misségue…4. R. Verdeun-Delbancut

 . Sauternes, G.Px. le 13/4 (route) = 1. R. Verdeun (SAB) 80 km 2h6’22’’ 2. Lineau (Casteljaloux)…4. Bannes (SAB)

 . Bordeaux-vélodrome (réunion de clôture) = vitesse Px. Gabriel Poulain : 1. R. Verdeun

                                                                          2. C. Bannes 3. Delbancut

                                        poursuite olympique, Px. Quentin-Bauchard : 1. SAB en 4’55’’ 4/5

                                                                           (R. Verdeun, Baringou, Garbay, Bannes)

                                        américaine(20 km) : 1.R . Verdeun-Garbay  2.Baringou-Bannes

 . Championnat de Guyenne sur piste = vitesse :1. R. Verdeun 2.Lachèze 3. Nacq

 

                                                                        1953

 

 . Vel d’Hiv, Médaille = battu en demi-finale par Gasnot (VC 12°) qui bat Vidal (VCCA) en finale

 . Coulomb (VC 12°) gagne la 1ère Médaille : « la victime de cette 1ère édition : R. Verdeun »

« qui se vit infliger une punition pour le moins draconienne alors qu’il étalait une supériorité indiscutable. Il se faisait déclasser en demi-finale pour avoir légèrement mordu le ciment. Sachant qu’il avait réalisé en quart de finale le premier temps soit (15’’4/5) et qu’il était venu  spécialement de Bordeaux, c’est un peu vexant d’être éliminé de cette manière . »

«  M. Chicot, du VC XII°, est sport. Verdeun  était le coureur capable de battre ses sociétaires Coulomb et Soubeyre. Ca il le savait. Ce qui ne l’empêcha pas d’aller dire aux commissaires que le déclassement du jeune Bordealis était injustifié. Bravo, monsieur le Président ! »

 

 . Px. A. Fauchet : 1. R. Verdeun (SAB) 400m en côte en 35’’2/5 2. Bannes, Garbay et Olivier (SAB) 36’’

 . Bordeaux-vélodrome = Trophée de vitesse : 1.R. Verdeun(SAB) 2. Bannes(SAB) 3. Misségue(SAB)                

Handicap(550m) : 1. R. Verdeun  2. Cabannes 3. Garbay

 . Bordeaux-vélodrome = Coupe de France de cyclisme : le SAB (Garbay,Olivier, Verdeun, Bannes) bat le CAM (Grand, Rivière,Redoulez, Rodriguez) 3 à 0

Sport Athlétique Bordelais, poursuite olympique : Bannes, Olivier, Garbay, Verdeun.

. Championnat de France OSSU = vitesse juniors : 1. R. Verdeun (CT Bx.) 2. Chastenet (CT Bx.) 3. Coulomb (Marseille)

 . Marmande, G.Px. de la St Pierre : 25 tours de l’esplanade de Macé, individuelle : 1er.

 . La Roche/Yon = vitesse nationale : 1. R. Verdeun 2. Prat 3. Garbay 4. Nauleau

                             chute dans l’américaine : fracture de la clavicule

 

                                                                        1954

 

 

 . 24/02/54 = Px. Armand Fauchet (côte du Cordier) : 1. R. Verdeun 30’’4/5  2. Vigué 31’’ 3 .ex-aequo : Bannes et Garbay 33’’

 . 19/03/54 =Irun, vélodrome de Cal : vitesse : 1. R. Verdeun 2. Elquezabaï

               élimination : 1. R. Verdeun 2. Elquezabaï 3. Jesus Lorono 4. Garbay

               américaine : 1. Arbelaïz-Aïzpurua 2. R.Verdeun-Garbay

 . 21/03 = vélodrome de Bordeaux : Trophée de vitesse 54 : 1. R. Verdeun 30 pts.

                                                                                                  2. Delbancut  19 pts.

 

 . 1/04/54 = « Six ans après son frère Robert Verdeun a remporté la grande finale de la Médaille… pourtant disqualifié parce que les juges estimaient qu’il avait fait chuter Dubois…

Néanmoins, tant en série qu ‘en repêchage et en finale, Robert Verdeun fit grosse impression. »

                 = 1. R . Verdeun  2. Auffray  3. Coulomb

Rubrique : « En perçant… le mur… du son » : « Un autre espoir s’affirme. Robert Verdeun du S.A. Bordealis, grand vainqueur de la Super-Finale de la Médaille. Notre avis est que Robert vaudra Maurice. Ce qui promet de fameuses émotions à  M. Cyrille Abadie. »

 

 . La Roche/Yon (piste) = vitesse : 1.R. Verdeun 2. Bannes C. 3. Olivier 4. Garbay

                                        américaine (54km 500) : 1. Olivier-Bannes 1h19’40’’

                                                                               2. Verdeun-Garbay à 1t.

 . Saintes-Bellevue = réunion d’attente de Bordeaux-Saintes

  omnium : 1. Guyenne (Verdeun-Bannes-Garbay-Ferrage-Delbancut-Tournis-Olivier-Martin)

  américaine (20 km) : 1. Bannes-Delbancut 2.Ferrage-Olivier 3. Verdeun-Garbay

 

 . Marans = vitesse nationale : 1. R. Verdeun 2. Ecal

                    américaine (60 km) : 1. Reynes-Le Nizerhy 1H 37’… 3. Verdeun-Garbay à 3t.

 

 . La Rochelle : vitesse nationale : 1. Verdeun 2. Vigué

                    américaine (50 km) : 1. Berton-Gaudin 1h 10’…4. Verdeun-Vigué à 3t.

 

 . Bordeaux, vélodrome = R. Verdeun champion de Guyenne des sociétés vitesse et poursuite   

avec le SAB.

 . Le Havre, fête fédérale de cyclisme = championnat de France de vitesse socciétés : 1. VC XII° (Gaignard, Lemoine, Prigent)  2. SA Bordelais (Verdeun, Bannes, Barbé)

 

 . Tournoi triangulaire formule olympique Autriche-Hongrie-France , à Vienne, Budapest, Paris-Vincennes : victoires en tandem avec Vidal et en poursuite avec Joubert, Coulomb et Gastaldi.

 . Grand Prix de Paris (amateurs) : « L’Anglais Peacock redoutable adversaire pour nos sprinters Gaignard et Verdeun… Gaignard, fort de nombreuses victoires à Paris comme à l’étranger devrait en effet concrétiser sa saison par le gain de l’écharpe bleue et rouge de la Ville de Paris. Autre possibilité française : Robert Verdeun, aussi rapide qu’adroit. Mais, outre Peacock, attention également à Pinarello ! »  (résultat : 1. Peacock)

 . Championnats du Monde à Francfort : R. Verdeun, éliminé en ¼ de finale (1. Peacock  2. Tressider 3. Gaignard).

 

  « Robert Verdeun, jeune espoir de la vitesse, vainqueur de la Médaille de Paris 1954, affecté à Versailles, vient de se licencier au VC XII°, la puissante société dirigée par M. Chicot ».

 . service militaire du 03/11/1954   au 18/04/1957.

 

                                                                        1955

 

 . Angers, vélodrome Montesquieu = Championnats de France Militaires, vitesse : R. Verdeun

                                                          2. Vidal en 2 manches 11’’9 et 11’’5  3. Gérard

 « Verdeun, ce faisant, fit excellente impression ; son frère, l’ancien sprinter bien connu, ne cachait pas, à l’arrivée, sa satisfaction. »

 « Lorsque M. Joinard lui remit le maillot tricolore, M. Verdeun père, l’ancien sprinter bien connu, qui était à Angers pour manager son fils, eut un moment d’émotion et embrassa son enfant ;

Il devait nous déclarer que « bien qu’ayant un démarrage moins prompt que son aîné, son fils Robert avait toutefois l’avantage d’être plus puissant et de pouvoir tenir un sprint plus prolongé. »

  "caricature à la médaille"

 

 . Paris, Vel. d’Hiv = Robert Verdeun bat le record du monde du 5OOm départ arrêté en 35’’ 1/5 (mieux que Gaignard : 31’’2/5)

« Actuellement, je suis pris entre deux feux : passer professionnel ou attendre les Jeux Olympiques. Il me semble que j’opterai pour la deuxième solution, car malgré les possibilités qui me sont faites pour m’entraîner, je n’oublie pas qu’il me reste six mois de régiment. »

 

 . Bruxelles, Vel d’Hiv =  France-Belgique amateurs : Verdeun-Gérard… sept fois vainqueurs sur huit rencontres

 

 . Berlin, Sportpalast =  R. Verdeun et Gérard se sont attribués les 2 premières places de l’omnium cycliste amateurs.

 

 . Milan, championnats du Monde sur la piste du Vigorelli = « Nos jeunes sprinters Verdeun et Vidal qualifiés pour les ¼ de finale »

 13ème série : 1. R. Verdeun (France) 2. Zajac (Pologne)

 1/8ème de finale : 1. R. Verdeun (France) 2. Mahn (Hollande)

 ¼ de finale : 1. Pinarello (Italie) 2. R. Verdeun (France)

 

 

 

 . Champion de France de vitesse sociétés avec le VC12° (Verdeun, Gérard, Gruchet)

                                                                        2. JPS (Vidal, Renaud, Graux)

 

 

                                                                        1956

 

 . 16/07 = « A la Piste municipale confusion chez nos sprinters :  Vidal, vainqueur le samedi, Verdeun, le dimanche »

 « Verdeun-Rousseau vedettes de ce week-end » (la victoire à tandem de l’association Verdeun-Rousseau sur Vidal-Gruchet)

 «  Vidal et Verdeun disputent la qualification pour Copenhague »

 « Vidal ou Verdeun ? »

 

 . le 12/08 = Verdeun bat Vidal dans les deux manches du Prix Gérardin ( !) le 200° succès sur 500 courses disputées depuis 1949.

 « Robert Verdeun, le troisième homme pour Copenhague (avec Gruchet et Rousseau), … un garçon astucieux qui se sert autant de sa tête que de ses jambes… »

 « il y avait 4000 personnes à Vincennes et… le vélo se meurt !... »

 « le DTN de nos amateurs en opposant les deux hommes dans le match de la dernière chance a mis un terme à l’incertitude… »

 « Autre match à sensation, le tandem, spécialité très suivie par le public et au programme des prochains J.O., préoccupation majeure des dirigeants du boulevard Poissonnière. Disputé en deux manches, il vit la victoire sans appel des vainqueurs du jour, Verdeun-Rousseau sur Vidal-Gruchet… »

 

  . le journal « l’Equipe », sous le titre « Ils sont partis joyeux », publie la liste des sélectionnés amateurs français (route et piste) et une photo mettant en scène le groupe assis autour de Michel Rousseau jouant du banjo.

 

 . Ordrup (Danemark) = « Gruchet, Rousseau et Verdeun rescapés tricolores »

 

        le Bordelais Verdeun qui a battu Romanov et Freeney en série, est éliminé en 1/8ème de finale (Champion du Monde : 1. M. Rousseau 2. Batiz 3. Pesenti)

 

 . « R. Verdeun, Le Dissez et Gaudrillet injustement évincés de la sélection olympique »

                                                                                                (Robert Dutein)

 

=  « ce qui importait surtout c’était de ne pas mécontenter quelques personnages influents »

 « Rousseau, champion du monde à Copenhague, jusque-là se préparait avec R. Verdeun pour le tandem ( Vidal et Gruchet des JPS de M. Joinard formait l’autre tandem), on lui demande de renoncer au tandem… »

 « Robert injustement évincé comme l’avait été en 1948 son frère Maurice et Brizon (au profit de Dron et Prigent !!!) »

 « campagne de presse contre l’équipe de poursuite du VC12° (Gaudrillet-Lecante-Le Dissez-Graczyck)… on en vient à se demander si ce n’est pas tout simlement le VC12°, dont le palmarés est déjà trop chargé pour beaucoup, qui a été particulièrement visé… »

 «  pour le kilomètre arrêté, Colzi et Verdeun ayant réalisé le même temps : 1’11’’3/5, un essai supplémentaire pour les départager s’imposait. On se garda bien d’y avoir recours et Colzi fut désigné. Pouquoi ? Verdeun est trop vieux (22 ans) annonce-t-on, mais on n’a pas peur d’indiquer que Colzi est capable du meilleur comme du pire… »

 

. « Monsieur Chicot… et Verdeun ont eu tort ! » (Paul Espeit)

 

            Le président du VC12° qui, seul, s’est donné le mal de préparer une équipe pour la poursuite aux Jeux Olympiques, avait tout lieu d’espèrer que son équipe nous représenterait  à Melbourne.

… en fait, cette équipe a battu deux équipes mixtes… et une forte équipe de l’ACBB… à la Cipale et à la Croix de Berny… au Grand Prix de Paris et au Championnat de France… de quoi décourager à l’avenir les dirigeants prêts à faire des efforts… tant pis pour Le Dissez…pour Gaudrillet…

… Autant que son président, Robert Verdeun est coupable et ne doit s’en prendre qu’à lui-même de ne pas aller à Melbourne… 1’11’’3/5 temps au Km arrêté à la Croix de Berny… égaler Faggin (1’11’’2/5) et Mockridge (1’11’’1/5)…

… quant au tandem, notre avis est que Verdeun a eu tort de chercher de-ci-de-là un équipier… avoir retenu Rousseau plutôt que Gruchet…

 

                                                                        1957

 

samedi 15 mars = Robert Verdeun, l’excellent sprinter bordealis sociétaire du VC 12° et frère cadet de Maurice, ex-champion du monde de vitesse amateurs, épouse Melle Janine Corre…

(le bloc-notes de « l’Equipe »)

 

 . A Robert Verdeun la course d’élimination et à Ricou le kilomètre lancé à la réunion du vélodrome de Saint-Pierre d’Oléron.

 

 . Angoulême, Gd. Px. de St Cybard = 1. Ricou (Gémozac) 130 km en 3h16’ 2. R. Verdeun (SAB) 3. Toengi (Saintes) mt.

 

                                                                        1958

 

 . Royan, réunion d’attente du Tour de France = 1. R. Verdeun 2. Bertrand 3. Ricou

 

 . Rochefort = 1. R. Verdeun  2. M. Gonzalès 3. Delmas

 

 . Arue = 1. R. Verdeun 2. Broustaut 3. Ducourneau

 

 . Gardonne = 1. R. Verdeun  2. Pontoni  3. Chelli

 

 . Champion de Guyenne de vitesse sociétés avec JC. Bale et M. Bannes

 

 . la Guyenne, championne de France Olympique de cyclisme sur piste : R. Verdeun, F. et A. Delort, Castera, Nebut, Darnauguilhem, Bale et M. Bannes  bat la Champagne 3 manches à 1.

 

 

 . Tour de Bretagne =  étape 1 : 1. Le Bigault  2. Friou  3. Negroni

                                     étape 2 :  1. Ricou  2. Provost  3. Friou

                                     étape 3 :  1. Aubin  2. Ricou 3. Batan

                                     étape 4 :  1. Ricou  2.Delort  3. Babin

                                     étape 5 :  1. Roudaut 2. Negroni 3. Cabrol…5. Verdeun

    classement général : 1. Lino Negroni (SOA) 2. Roudaut (Peugeot) 3. Chaumont (SOA)

                                      4. Gratton (Monaco) 5. Friou (SOA)… 9. Verdeun (SOA)

    classement par équipes : 1. Sud-Ouest A 2. Peugeot 3. Anjou

 

                                                                        1959

 

 . course de clasement du SAB-Tissus Gaillard = 1. R. Verdeun  2. Pontneau

 

 . Bayonne, Prix des fêtes Amicale St Léon = 1. R. Verdeun 2. Deloche 3. M. Gonzalès

 

 . XXI° Bordeaux-Saintes = 1. R. Verdeun 2. Walryck 3. Dolhats 4. Ja. Pineau 5. Bléneau

 

. Rochefort, Prix de l’Echauguette = 1. R. Verdeun  2. Bertrand 3. Castera

 

 . St Genis de Saintonge(piste aménagée) = idividuelle : 1. Verdeun 2. Garbay 3. Favreau

                                        américaine : 1. Verdeun-Garbay (SAB) 2. Vallée-Favreau

 . Gujan-Mestras, Px. des commerçants = 1. R. Verdeun

 

 .Gd. Px. d’Excideuil = 1. R. Verdeun 2. Walkowiak 3. Siniscalchi 4. Dolhats 5. Walryck

 

 . Moissac = 1. R. Verdeun 2. Iacoponi 3.A. Delort 4. S. Bianchi 5. Gonzalès

 

  . Maurs = 1. Bahamontès 2. Dejouhannet 3. Graczyck 4. Verdeun 5. Dolhats

 

 . Barsac, VI° G.Px. Intern. = 1. R. Verdeun 2. J. Dupont 3. Siniscalchi 4. F. Coppi 5. Iacoponelli

 . Montech = 1. J. Sabathier 2. R. Verdeun 3. Mosello 4. Vivensang 5. Batan

 

 . Criterium du Bas Armagnac = 1. R. Verdeun 2. Goya 3. Pineau 4. Pontoni 5. Nebut

 

                                                                        1960

 

 . A. 25/03/60 = « Poulidor gagne le 22ème Bordeaux-Saintes » 168 km 4h29’ 2. Beuffeuil

                                                                  3. Verdeun 4. Batan 5. Trochut … 10. Guy Latour

 

 . A. 25/04/60 = les Réaux-Vélines : 1. M. Bertrand 2. R. Verdeun 3. Lesca

 

 . le 20/05 = Villeneuve/Lot : 1. Noguerol 2. R. Verdeun

 

 . A. 25/05/60 = le SAB champion de Guyenne sur piste sociétes : vitesse (R. Verdeun avec Martinet et Bale), poursuite (R. Verdeun-Martinet-Pontneau-Desplat)

 

 . A.15/06 = Rochefort, circuit de l’Echauguette : 1. R. Verdeun 2. Desbats 3. Salvador 4. Siniscalchi

 

 . A. 29/06 = La Couronne : 1. Stablinski 2. Scodeller…5. Latour  6. Verdeun 7. Ricou

 

 . A. 27/07= Cenon : 1. J. Deloche 118km 2h41’ …7. R. Verdeun 8. Bertrand

 

 . le 04/08= Bayonne Px. Izarra : 1. R. Verdeun 2. M. Gonzalès

 

 . le 10/08 = Langon, Px. Philipps : 1. R. Verdeun 170 klm 4h57’ 2. Walryck 3. Abadie

 

 . le 13/08= Grenade/Garonne : 1.R. Verdeun 2. Beuffeuil 3. Bertrand 4. Batan

 

 . le 21/08 = Ste Foy la Grande : 1. R. Verdeun 105km 2h25’ 2. Rostollan 3. Marigil

 

 . A.24/08 = Montpon/Isle : 1. Gonzalès 90 km 2h13’ 2. R. Verdeun 3.Bertrand 4.S. Bianchi

                 = Mirande, Px. Astarac : 1. Rançon 2. Batan 3. Verdeun

                 = Bretenoux : 1. Verdeun

                 = Neuvic : 1. Van Steenbergen 120km 2h44’ 2. Sabbadini 3. Desbats 4. R. Verdeun

                                    5. Huot

                 = VI° Gd Px de Vergt : 1. Van Steenbergen 2. R. Darrigade 3. Dejouhannet…

                                                        8. Verdeun

 

 . le 04/09 = IV° G Px. des vins de Gaillac : 1ère étape : 1.R. Verdeun 2. Prodoscimi 3. Belloc

                                                                    2ème étape : 1. J. Gil  2. Gonzalès 3. Ben Brahim

                                                   clt. général : 1. R. Verdeun 2. M. Prodoscimi 3. Gil

 

 . le 16/09 = III° Prix du Chasselas, Montagnac/Avignon : 1. R. Verdeun 100 km 2h35’

                                                                                               2. Lesca 3. Ja. Pineau

                  = l’Isle Jourdain (piste) : 1. R. Verdeun 2. Rouquette 3. Anquetil 4. Stablinski

 . la Guitinière = 1. R. Lesbats (CAM)…7. Verdeun

 

 . Hossegor = 1. Pierre Poutou (Pau VC) 115km 2h30’ 2. R. Vivensang… 6 . Verdeun(SAB)

 

 . Circuit d’Aquitaine = étape 1 : 1. R. Verdeun 167km 4h16’ 2. Beaufrère 3. J. Sabathier

                                                      4. Siniscalchi 5. Queheille

                                    étape 2 : 1. C. Vallée 175 km 4h20’ 2. Jouglin 3. Lavergne                                                                    4.Rascagnères… 13. Verdeun

                                    étape 3 : 1. P. Poutou 172km 5h8’ 2. Vallée 3. Verdeun 4. Prodoscimi

 

                                    Clt. général = 1. C. Vallée 2. Lavergne 3. Rascagnères…9. Verdeun

 

                                                                        1961

 

 . Robert Verdeun dans Paris-Nice, équipe MERCIER-BP dossard n°27

 

 

 . Bordeaux-Saintes = 1. Delort F. 2. Fournier 3. Batan 4. R. Verdeun

 

 . Bourcefranc = 1. Van Steenbergen 2. Gonzalès 3. R. Verdeun

 

 . Bordeaux-Dax = 1. Michel Gonzalès 180 km 4h33’ 2. R. Verdeun 3. M. Brux 4. Ja. Bianco

 

 

 début des années 60, les deux meilleurs sprinters du Sud-Ouest (et, peut-être plus...), on se sert la main et on n'est plus sur la piste... on ne perd pas pour autant "les bonnes manières"...

 

 . GdPx. Ovox-Totaliment, Eysines, le 10/05 = 1. R. Verdeun 190km 5h4’ 2. Ja. Bianco 3. M. Gonzalès

 

Deux trés bon sprinters plus un "maître à courir' (R. Verdeun+M. Gonzalès+R. Desbats) = un trio  (presque) imbattable... (à gauche, Jacques Bianco)

. Langon, Px. Pechacq-Trogil, le 28/05) = 1. R. Desbats 152 km 4h9’ 2. Verdeun 3. Gonzalès

 

 . Bassoues d’Armagnac, le 29/05 = 1. A. Lesca 105km 2h59’ 2. R. Batan 3. Rançon … 6 . R. Verdeun

 

 . Rochefort, l’Echauguette, le 10/06 = 1. R. Verdeun

 

 . Saintes, vélodrome Bellevue, le 14/06 = américaine : 1. Trochut-Laforest 2. Desbats-Verdeun       3.Bertrand-Deloche

 . Bergerac, XXI° Gd Px. du commerce et de l’industrie : 1. R. Verdeun  125km  3h5’   2. Gonzalès 3. Goueytes 4. Fantino

    (août)

 . nocturne de Lalinde : 6ème (I. Cazala)

 

 . Bort-les-Orgues : 3ème (1. Carlesi)

 

 . Felletin : 6ème (1. Van Looy)

 

 . Segonzac : 3ème (1. Delaunay)

 

 . St Même les Carrières, le 28/08 : 1. R. De Santi 120 km 3h20’  2. Gabard  3. Bonnecaze  4. Delaunay à 40’’ 5 . Verdeun

(septembre)

 . Fougeyrolles : 5ème (1. Gonzalès)

 . le Gibeau : 3ème (1. Delaunay 2. Gonzalès)

 . Montguyon, le 25/09 = 1. M. Brux 2. Landa 3. De Santi 4. Epaud 5. R. Verdeun

 . Aillas, le 02/10 = 1. A. Lesca 2. Frare 3.Ju. Pineau …7. R. Verdeun

 . Agen, Px. des commerçants, le 08/10 = 1. Gonzalès 2.Ja. Bianco 3.Ju. Pineau…6. Verdeun

 . Montagnac/Avignon, Px. du Chasselas doré = 1. Ja. Pineau 2. Gratton…6. Verdeun

 . le 30/10 = St Front de Pradoux = 1.R. Verdeun 2. Castel 3. Pailler

 

                                                                        1962

 

 . le 4/3 = Mérignac : 1. R. Delaunay  2. R. Vidal 3. R. Verdeun

 

 . Bordeaux-Saintes : 1. M. Manzano… 7. Darrigade… 23. R. Verdeun

 

 . Lagorce-Laguirande : 1. Delort F. 2. Beuffeuil 3. Ricou… 7. R. Verdeun

 

 .  le ¼ = Matha : 1. Dal Sié 2. Jouglin… 10 ex-aequo R. Verdeun

 

 . le 4/4 = Orignolles : 1. Ben Brahim 2. Deloche… 7. Verdeun

 

 . Champion de Guyenne poursuite sociétés avec le SAB (R. Verdeun-Debiard-Dagnan-Laborde)

 

 . le 30/4 = les Réaux : 1. R. Verdeun 2. Dal Sié 3. Deloche 4. Delaunay

 

 . le 1/5 = Condom : 1. A. Lesca 2. R. Gibanel… 5. R. verdeun

 

 . le 6/5 = Rochefort : 1. A. Bello 2. Delaunay… 7. R. Verdeun

 

 . le 8/5 = Périgueux, St Georges : 1. Ja. Bianco  2. Ricou 3. Castel 4. Walryck 5. Verdeun

 

 . le 9/5 = Saintes, Ronde de St. Palais : 1.R. Verdeun 2. M. Gonzalès 3. C. Cousseau

 

 . le 18/5 = Montignac-Vauclaire : 1. C. Cousseau 100km 2h47’ 2. J. Ricou 3. R. Delaunay 4. Angibaud 5. R. Verdeun

 . (mai) = Jarnac : 1. A. Delort… 4. R. Verdeun

 . Bordeaux-Périgueux : 1. M. Gonzalès 2. Waltyck 3. Verdeun

 

 . le 1/6 = Lespéron : 1. R. Verdeun  2.C. Cousseau  3. Gonzalès

   (juin) = championnat de Guyenne sur route : 1. C. Cousseau… 7. R. Verdeun

 

 . Montpazier : 1. A. Gratton 2. Lesca 3. Pailler… 7. R. Verdeun

 

 (juillet)

 . Mussidan, II° nocturne : 1.M. Gonzalès 2. R. Verdeun 3. M. Archambaud

 

 (août)

 . Peyrehorade = 1. Vannitsen 2. Cousseau 3.Verdeun

 

 . le 16/8, Mirande Px. Astarac = 1. C. Cousseau 2. Dupré 3. Queheille 4. R. Verdeun

 

 (septembre)

 . le 2/9 = Niort, 1er criterium de la Brêche : 1. J. Ricou 2. R. Verdeun

 

 . Saussignac = 1. R. Verdeun  2. P. Beuffeuil 3. Archambaud 4. De Santi 5. Pailler

 

 . Issoire = 1. D. Walryck… 4. R. Verdeun

 

 . le 22/9 = Grand « 8 » Baignois : 1. C. Pailler 140 km 3h41’ 2. R. Verdeun à 8’’ 3. J. Ricou à 30’’ 4. M. Bertrand

 

 . le 25/09 = Périgueux-Mialet : 1.R. Verdeun 105 km 2h 32’  2. Thymen

 

 .A. 7/11 = « Daniel Walryck gagne le XVIII° Gd. Px. de la ville  de Tours 2. R. Verdeun 3. M. Gonzalès

                 = Vème criterium de Nantes : 1. Stablinski 2. Ricou 3.Pelé 4. R. Verdeun

                 = Lalinde : 1. M. Manzano… 5. R. verdeun

 

                                                                        1967

           

« Robert Verdeun n’a pas raté sa « rentrée » sur la piste » : R. Verdeun reprend une licence professionnelle en même temps que … Michel Rousseau. Au championnat de France, il bat Gruchet en ¼ de finale, mais tombe sur Rousseau en demi-finale. Ils iront à Amsterdam pour y disputer les Championnats du Monde.  (= 1. P. Sercu).

 

 

 Quand commencer ..? et, quand arrêter ..? Le sentiment d'inachevé revient souvent hanter l'individu - pourtant, plusieurs fois vainqueur - comme s'il avait la quasi-certitude de ne pas avoir atteint son but.

                                                Quelques années plus tard…

 

            A la fin des années 70, j’ai acheté un vélo de course (un « Coppi » chez Basty à Bègles) et je me suis à nouveau essayé à la compétition dans cette étonnante catégorie des « non-licenciés », laquelle préfigurait celle des « cyclosportifs ». L’aventure dura quelques années et, justement cette année-là (1984 ?) je venais d’arrêter, mais j’y pensais encore… Or, pendant l’été, je suis tenté d’aller voir la fin d’une course comme celles que je faisais, et qui avait lieu, non loin de chez moi, à Villegouge. J’arrivais trop tard. La course était finie et il y avait eu une chute à l’arrivée. Un boyau avait éclaté ou déjanté… Quelle ne fut pas ma surprise d’apercevoir à travers la vitre du café du village, de dos sur une chaise, le maillot déchiré et les cheveux défaits, Robert Verdeun ! A cinquante ans, non ?

            Depuis j’ai revu Robert V. pour la communication sur « les fratries cyclistes » dans son magasin à Mérignac, où il s’efforçait d’en finir avec les « machines à sous ». C’est à ce moment qu’il m’avait dit : « maintenant, c’est comme dans un col, on se demande quand ça va finir… »

            Plus tard encore, alors que le vélodrome du Lac accueillait les championnats du monde de cyclisme sur piste, j’ai aperçu les deux frères, Maurice et Robert, quitter la tribune des VIP. Comme toujours, ils avaient encore fière allure…

 

 .

 

 

 

 

 

 

 

 



08/11/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres