Memovelo

Memovelo

Maurice LAFOREST (1942-1975) Coureur Cycliste (partie 1)

Dans les années 50, au sortir de l'école primaire, "tous les garçons et toutes les filles" ne rentrent pas au collège (à l'époque, au lycée). Une partition est déjà faite entre ceux et celles qui feront (le plus souvent) des études longues et les autres élèves qui se dirigent déjà vers la vie active. Ces deux mondes s'ignorent pratiquement.  Le sport scolaire brise un peu cette clôture, et, particulièrement, une épreuve : le challenge du nombre. Il s'agit de course à pied, plus précisément de cross-country. C'est une épreuve de masse, dans la mesure où le concours consiste plus à classer le plus grand nombre de coureurs que d'emporter la victoire individuelle. A Royan, où Maurice et moi sommes scolarisés, c'est l'occasion d'un affrontement entre le Collège (en fait un petit lycée de province) et le Centre d'apprentissage. Encore une fois, deux mondes bien différents s'affrontent et, qui plus est, dans une épreuve sportive qui mobilise des ressources particulières : l'endurance, le souffle, la résistance...

Minime (je suis né en 1944 et Maurice est de 1942) je suis parti m'échauffer quant la course des cadets arrive à son terme : par la rue qui borde la parc de l'Oasis. Et le spectacle m'impressionne,

la troupe des cadets des deux établissements arrive comme pour un sprint massif. Sauf que 100m devant la troupe, un jeune garçon, hilare, court facilement vers la ligne d'arrivée. C'est Maurice Laforest. Pour des adolescents, innocents pour la plupart de toute idéologie, c'est une marque, une distinction.

Au printemps 1959, alors que Maurice Laforest débute en 4ème catégorie, M. Péraudeau le dirigeant de la section cycliste du ROC, demande à mon père si je peux participer à la sortie d'entrainement où je retrouve Maurice Laforest et bien d'autres (Toengi, Souchon...). 

 

 

 

Désormais, je deviens un assidu dans la petite maison de St. Georges de Didonne où Maurice a établi son QG dans le garage au sous-sol. La maman travaille aux Galeries et le papa conduit les gros camions de la Dordognaise de construction. Ce papa a été, dans sa jeunesse, "aspirant", catégorie de coureur cycliste aujourd'hui disparue.

C'est ainsi que j'ai suivi les débuts de Maurice et, au-delà de mes propres tentatives plutôt moins réussies, aux hésitations qui accompagnent la montée en catégorie, l'euphorie d'un premier contrat chez Mercier-BP et les courriers de M. Magne, la coupure algérienne d'un long service militaire, la campagne de l'Est (Prague-Berlin-Varsovie), la première voiture et le premier contrat pour Chateaulin et le circuit de l'Aulne...

Lorsque Maurice L. se marie en 1967, je ne peux répondre à son invitation, étant militaire au B.J. et jouant au handball chaque week-end (les saisons du handball et du cyclisme sont légèrement décalées). Les résultats de M. Laforest ne me parviennent que parcimonieusement : le seul quotidien régional ("sud-ouest") ne livrant plus que quelques résultats. "l'Athlète" cesse d'exister avec le n*150 du 18/12/68 ("A nos amis"..." ce n'est jamais de gaieté de coeur qu'un journal... pourquoi ?... parce que ses recettes... menaçait déjà depuis trois ans").

Fin mars 1975, je me trouve en haut de la côte d'Arthus (mon premier "col" : je suis né à Coutras ) pour voir passer le "Bordeaux-Saintes", avec mon fils Dominique (né en 1972) sur les épaules. Le peloton émerge de manière toujours impressionnante, car les premiers "n'amusent pas le terrain". Mes yeux énumèrent la masse imposante des coureurs et, vers la fin, vient moulinant un petit braquet, semble-t-il, Maurice Laforest qui m'a déjà aperçu et qui, malgré l'effort, lache un "salut Jean-Paul !" Nous nous retrouvons, quelques jours plus tard, au Grand Prix de Lagorce-Laguirande. Ce lundi des Rameaux, Maurice L. fait partie du groupe d'échappés à 4 avec un certain P. Bazzo, jeune coureur prometteur, alors licencié à St. Médard en Jalles. Maurice crève... je le retrouve à sa 404 diesel où il se rhabille les pieds nus sur des morceaux de carton posés sur le sol. Maurice se réjouit de continuer sa route vers le nord-ouest, vers St. Georges de Didonne où demeure encore sa mère. En cette fin de mois de mars, le vent refroidit la campagne du nord-Gironde, Maurice remonte le col de son blouson et va remettre son dossard... la recette de l'après-midi  n'est pas mirobolante. Maurice se console en pensant qu'il va bientôt faire sa cure de fruits de mer. Il accepte de venir manger avec sa petite famille chez moi le jour du Grand Prix de Pessac. Ce jour-là, Paulette enceinte et Myriam , le bras dans le plâtre, les femmes restent à la maison et j'accompagne Maurice sur le circuit. Il crève encore... Quelques temps après, il m'apprend la naissance de son fils Hervé. Puis, il y a sa victoire dans la Ronde de l'Armagnac... et puis, ce 29 mai 1975, où parcourant le journal "l'Equipe" mes yeux s'arrêtent sur le titre d'un petit encart :"La mort d'un routier" et ne s'en détachent plus... "Sud-Ouest" confirme le lendemain : "Maurice Laforest décède en course". Un télègramme signé Mme Laforest m'annonce les obsèques pour le mercredi 21 à Louey. Je me rappelle la petite église bondée de monde et tous ces coureurs en costume... et R. Saladier portant avec d'autres le cerceuil (Saladier qui disait à Maurice, quelques semaines avant, à l'issue du Prix d'ouverture à Mérignac, montrant son poignet dans le plâtre "ah! mon pauvre Maurice si j'avais pu t'aider..."Maurice avait eu fort à faire avec les Bordelais)... et les cheveux blancs de Ricou et Jagueneau devant moi face à la tombe, voisine de celle de J. Duclos, l'ancien secrétaire général du Parti Communiste Français.

 

 

Année 1950 : 

Au début de l’année, « l’Athlète » rappelle la victoire de J. Suire dans le championnat de France des cadets en 1958. Il annonce le retour de Guy Latour, à la fin du mois de mars, de son service militaire en Algérie, où la guerre n’est pas encore finie.

Au début du mois de mars justement, Francis Pélissier décède à l’âge de 65 ans. A la fin de ce même mois, Robert Verdeun remporte devant Walryck et Dolhats, le XXI° Bordeaux-Saintes.

En Poitou-Charentes, l’une des premières courses de la saison est le Prix des Jeunes à Pons (17), le 29 mars. Il y a 31 coureurs au départ. Ils ne sont plus que 10 à l’arrivée. Le dizième, qui finit à 6’ du vainqueur Armel Lezeau du VC Pons, s’appelle Maurice Laforest. La course emprunte la fameuse côte des Dames et le vainqueur a effectué les 75 km prévus en 2h 1’ (soit 37,2 km/h, environ, de moyenne).

Le week-end suivant ont lieu les éliminatoires du 36ème 1er Pas Dunlop. En Charente-Maritime, la course a lieu à Etaules et le vainqueur se nomme James Boisard de La Rochelle, il a parcouru les 60 km en 1h 38’ (soit 36,7 km/h). Maurice Laforest se classe 3éme. Une semaine plus tard, l’éliminatoire régionale se fait à St. Gilles/Vie en Vendée. C’est un autre Rochelais Pilon qui l’emporte, effectuant les 80 km en 2h 12’ (my : 36,6 km/h). Le deuxième est M. Grain de Chatelleraut, le sixième  est Boisard, vainqueur de la départementale en Charente-Maritime et Maurice Laforest se classe 7éme.

 

 

Athlète du 29/4/59 : à Biron (17) le 26/4 = 1. Chuche (VC Saintes) 60 km en 1h 40’ 2. Laforest 3. Georget…

Début Mai, la finale nationale du 1er Pas Dunlop est gagnée par Leméteyer de Nantes, qui devient le « champion de France des débutants ». On relève le nom du 5ème, un certain Jean Jourden… Michel Grain du Poitou est classé 6ème ex-aequo. Le vainqueur de l’épreuve qualificative en Guyenne, à Pau, Michel Landa se classe 76ème !!!

 

A. 13/5/59 : dans le « bloc-notes du chercheur » = « Maurice Laforest du ROC (g.s. Meubles Barreaud) 17 ans, disputera, lundi 17 mai à St. Etienne, le championnat de France scolaire de la catégorie juniors sur la distance de 100 km.

Son palmarès :

- mars, le 29, Px. des Jeunes à Pons = 70km, 10°, le 30, circuit de Maisonneuve = 50km, 1erdétaché.

- avril, le 5, 1er Pas Dunlop Etaules, 60km, 3éme ; le 12, St. Gilles Croix de vie, 80km, 7éme ; le 19, circuit de Rioux (100 partants) 77km, 2ème ; le 23, Px. de Biron, Pons, 65km :2ème –mai, le 7, XIème Px. R.Roux à Médis, 75km : 1er.

 

A. 21/5/59 : « Guy Blancheton (VC Coutras) est champion de France OSSU sur route seniors, 120km en 3h 30’ sur cycles Verdeun, devant Bonnargent (Paris) et Delattre (Suresnes). En juniors-cadets, le titre revient à Thual (Nantes), 101km en 2h 45’ et le deuxième s’appelle… Brux de Lescar !

Médis (17) le 7/5 : le jeune royannais Laforest vainqueur du XI° Px. Raymond Roux, 75km en 1h57’

 

A. 27/5/59 : « Le Royannais Maurice Laforest du Centre d’apprentissage de Royan, disputant à St. Etienne le championnat de France scolaire de la catégorie cadets-juniors, s’est classé 12ème. 15 coureurs étaient groupés à 10km de l’arrivée, dont ce jeune espoir de 17ans. Victime d’une « coupure » dans une descente, il ne put seul combler le léger écart qui le séparait du groupe de 9 coureurs, dont le futur vainqueur. Il contrôla constamment l’épreuve et participa à 3 échappées dont une solitaire. Bravo à ce jeune qui termine second cadet de cette rude épreuve officielle et premier représentant du sud-ouest.

 

A. 3/6/59 :     

  • St. Sulpice de Royan, le 24 mai = 1. G. Ledon (Rochefort) 60km en 1h 22’… 4. Laforest (Roc)

A.16/7/59 :    

  • St. Ciers du Taillon : 1. G. Doret (SBUC) 80km en 2h 7’ 2. Fedon 3.Laforest 4. Poirier
  • Meschers/Gironde, le 12/7 : 1. G. Georget (Angers) 80km en 2h 20’ 2. Heugas 3. Laforest… 5. Guy Latour

A.29/7/59 :       

  • Prignac, le 14/7 = 1. Serge Beau (Pons) 85 km en 2h 7’… 7. Latour 8. Laforest 

A.19/8/59 :       

  • Aux Essards (17) le 9/8 = « le tout jeune espoir du ROC, Laforest l’emporte au sprint, 55km en 1h 33’ (my = 35,5 km)

A.26/8/59 :       

  • Nocturne de St. Georges de Didonne (17), le 20/8 : « le tout jeune espoir du Roc se met en évidence »(1. Cl. Vallée)

A.2/9/59 :

Une photo du jeune espoir du ROC où on voit Maurice avec son père.

L’année 1959 est celle de la victoire de Bahamontes dans le Tour de France et du titre de champion du monde sur route professionnels d’André Darrigade à Zandwoort. Gilbert Salvador est champion de France des indépendants, Roger Rivière gagne le Grand Prix de Vergt détaché, R. Elena la nocturne de Montpon devant Barrière et Dolhats, Gérard Saint enlève le Bol d’or des Monédières devant Baldini et Robert Verdeun le Grand Prix de Barsac devant J. Dupont, Siniscalchi et F. Coppi. A Castillon la Bataille, André Trochut s’échappe devant Queheille et F. Coppi. Robert Gibanel gagne le Grand Prix de la Tomate et Raymond Poulidor est champion du Limousin à St. Laurent / Gorre. Chez les jeunes, Claude Décle est champion de Guyenne des cadets devant Jacques Suire !...mais, au national, c’est Maurice Izier qui est champion de France des cadets et les Bordelais Pommé et Suire font 6 et 7.  Manuel Manzano devra attendre ses 18 ans (le 20/9/59) pour passer de 2ème en 1ère catégorie. En septembre, J.C. Bale (SAB) gagne Bordeaux - Arcachon et, le 7 octobre, Valentin Huot remporte pour la troisième fois le critérium international de Cenon.

Les hiérarchies, toutes les hiérarchies : celles des  coureurs, des épreuves, des titres et des catégories, sont en place. Mais, « le blé lève » et les générations se croisent et se rencontreront bientôt.

Victoires à Maisonneuve, à Médis et aux Essards, deuxième place à Rioux et à Pons, Troisième au Premier Pas Dunlop à Etaules, à St . Ciers du Taillon at à Meschers : Maurice commence à gagner, à se classer dans quelques « toutes catégories ». En dehors de sa participation aux championnats de France OSSU à St. Etienne, Maurice Laforest court surtout en Charente-Maritime. Compréhensible, car ce sont les débuts et, aussi, parce que les déplacements lointains exigent une voiture… et le permis de conduire.


 

 

 Année 1960 : 

A.9/3/60 :

« A Royan, 40 coureurs dont 1 pro : Jean Ricou et 9 indés : Epaud, Latour, Vinet, Toengi en 1èrecatégorie et 24 amateurs, dont Maurice Laforest, sélectionné olympique, stagiaire au camp de Bandol avec Robert Oubron ».

 

A.16/3/60 :

« au camp olympique de l’île de Bendor, grand maître de l’île, Paul Ricard, les stagiaires sont : Motte, Bazin, Bechet, Le Grévès, Hamon, Simon, Desplat » (A. Baker d’Isy)

 

A.23/3/60 :

Au vélodrome de Saintes-Bellevue = Laforest gagne l’individuelle des Espoirs (15km).

 

 

A.30/3/60 :

Matha, prix d’ouverture le 27 mars = 1. M. Laforest (ROC) 80km en 2h 22’.


A.6/4/60 :

Le 3 avril, le Royannais M. Laforest impose sa classe au Px. des Jeunes à Pons (88 coureurs)… « à chaque sortie… s’affirme comme un réel espoir du cyclisme… il arrive seul » = 1. M. Laforest (ROC) 80km en 1h 55’ 2. Giraud (Surgères) à 1’… 10. Bodin (PC Ile d’Oléron) 11. Gestraud (UCAPA)

 

A.13/4/60 :

Ruffec, le 1er avril = Laforest éclate à la 2ème ronde de la Poudrière les 80 km en 2h 3’… 4. Gestraud (UCAPA)

 

A.21/4/60 :

  • St. Varent (79) le 17 avril = 1. Santacatalina (UC Niort) 100km en 2h 44’… 4. Laforest mt.
  • Semussac, le 18 avril, II° circuit de Maisonneuve = 1. Laforest (ROC) 85km en 2h 5’

A. 27/4/60 :

Péreuil, le 24 avril : 1. R. Moizan (Angoulême) 125km en 3h 22’ 2. Laforest (Royan)

 

A.4/5/60 : 

« sous le signe de la préparation olympique, en Anjou, à Montreuil-Belfroy, le IV° criterium des espoirs internationaux, les 7 et 8 mai : plusieurs de ceux que compte le sud-ouest ne sont pas restés à l’écart, tels les Royannais Maurice Laforest et Epaud… »

 

A.25/5/60 :

Jarnac, 17° Px. René Salomon : 1. Frare (Lalinde)…9. Latour 10. Laforest

 

 

A.1/6/60 :

 

Médis, Px. R. Roux = 1. G. Verdon (CAM)… 3. Laforest à 1’20’’


A. 9/6/60 :

Royan, championnats de France scolaire et universitaire : « … en juniors, un faux aiguillage du Royannais Laforest… dans la côte de Mortagne, Alaphilippe de Limoges et Laforest de Royan se détachent. La victoire ne paraît pas alors leur échapper, quand à Semussac, ils sont aiguillés dans une fausse direction… = 1. Guérin (Enghien) 105km en 2h51’ 2. Izier 3. Alaphilippe à 200m 4. Laforest mt. (Guérin, non régulièrement engagé, déclassé au profit d’Izier ) … 6. Pommé… 21. Latour Gérard (Royan)

 

A.22/6/60 :

  • Tour du Blayais, le 19 juin = 1. R. Vidal (UCD Villeneuve) 2. F. Delort 3. J. Doret 4. M. Laforest
  • St. André de Lidon(17) le 13 juin = 1. Laforest 85km en 2h16’

A.6/7/60 :

Loudun, championnat du Poitou amateurs : 1. Barre (St. Florent les N.) … 4. Laforest 

 

A.13/7/60 :

Royan, nocturne = 1. Castera 2. Nebut 3. Trochut 4. Garbay 5. Laforest


A.18/8/60 :

Grand Huit Pontois, le 14 août = 1. Cl. Vallée 2. Epaud 3. Trochut … 10. Laforest

 

A.31/8/60 : 

St. Georges de Didonne, le 25 août : « Marcel Laforest, le local, maître chez lui devant Vallée… » = 1. Laforest 85km en 2h5’ 2. Vallée 3. Frioux 4. Castel 5. Epaud

« Maurice Laforest sur les bords du lac d’Annecy au stage Gilette avec R. Oubron.

 

A.2/11/60 :

« le Royannais Laforest fait briller les couleurs du ROC à l’île de la Réunion avec Jacquelin de Lyon… Il sera équipé en 1961 par Antonin Magne et les cycles Mercier »

 

L’année de ses 18 ans, Maurice Laforest totalise 7 victoires sur la route (plus celles sur la piste et à l’île de la Réunion). En « toutes catégories », comme à Péreuil, à Jarnac, au Tour du Blayais, dans le grand Huit Pontois, il se classe parmi les « grands ». Mais, c’est surtout lors de la nocturne de St. Georges de Didonne qu’il réussit – à deux pas de chez lui – à s’imposer devant Claude Vallée, qui est alors le champion de France des indépendants (Annemasse). A l’étage au-dessus, en mars déjà, Raymond Poulidor se révèle en gagnant le 22ème Bordeaux-Saintes devant Beuffeuil et R.Verdeun (Guy Latour, l’aîné royannais est 10°).

 

 Année 1961 :

 

A.1/2/61 :

l’A.G. du Royan Océan Club = « Parmi ces jeunes, l’un d’entre eux sera particulièrement suivi, car il a prouvé à maintes reprises qu’il pouvait bien faire : Maurice Laforest »

 

A.1/3/61 :

Les coureurs du S.O. et les équipes auxquelles ils appartiennent : Maurice Laforest chez Mercier – BP.

 

A.12/4/61 :

Mosnac/Seugne, le 6 avril = 1. R. Delaunay (ROC) 105km en 2h51’ 2. Friou (VCS)… 4. Laforest (Royan)

 

A.19/4/61 :

St. Laurent des Hommes, le 10 avril = 1.A. Lesca (VC Nérac) 119km en 2h56’ 2. Nebut 3. Laforest (Royan)

 

A.26/4/61 :

Rochefort, 26) Challenge Sigrand = 1. Deloche (ASPTTBx.) 135km en 3h27’… 8. Laforest (ROC)

 

A.4 /5/61 :

Royan, championnat de France OSSU, route seniors = 1. Thual (Nantes)  130km en 2h58’ 2. Le Merrer (Nantes) 3. Laforest…5. Alaphilippe

 

A.10/5/61 : Angoulême, Px. Thierry, le 7 mai = 1. Delaunay (Royan) 150km en 3h58’… 9. Laforest

 

A.17/5/61 :

Médis, championnat du Poitou clm. = 1. Méret (Chatelaillon) 50km en 1h17’42’’… 3. Laforest (Royan)

 

A.30/5/61 :

  • St. Pierre d’Oléron, vélodrome, le 21 mai = elim : 1. Castera 2. Desplat 3. Laforest…indiv. : 1. Castera 2. Laville 3. Laforest
  • Nieul le Virouil, le 22 mai = 1. Ch. Mesnard (Angoulême)… 4. Laforest (crevaison)

A.21/6/61 :

  • Tour de la Charente, Angoulême le 18/6 = Laforest 6ème de la 1ère étape et 1er de la 2ème étape… 7ème au classt. Général
  • Saintes vélodrome le 14/6, américaine = 1. Trochut-Laforest 2. Verdeun-Desbats  3. Bertrand-Deloche

A.28/6/61 :

  • St. Florent les Niort, Championnat du Poitou amateurs, le 25 juin = 1. Michel Grain (Chatelleraut) 168km 4h51’ 2. Laforest à 1 roue
  • St. Médard en Jalles, le 12 juin = 1. Yparraguire (Hendaye) 170km en 3h7’ 2. Castel 3. Barbe … 8. Laforest

A.5/7/61 :

  • Saujon, le 26 juin = 1. Y. Nebut (Girondins) 102km en 2h29’ 2. Pailler 3. Laforest 4. Moinard 5. Epaud
  • La Chévrerie, le 2/7 = 1. Dudoit (Mansle) 106km 2H29’ 2. Fourgeaud 3. Suire 4. Laforest (Roc)

A.12/7/61 :

  • Archiac, le2/7 = 1. C. Vallée(Pédale Flo.) 100km en 2h9’ 2. Laforest à 20’’ 3. Paille
  • Meschers, le 9/7 = « à Meschers, les Bordelais dominent malgré le local Laforest » = 1. Gonzalés (G.Bx.) 100km en 2h50’’ 2. Coutant… 5. Laforest (Roc)

A.25/7/61 :

  • Brie de la Rochefoucauld,le 15 = 1. M. Manzano 140km en 3h45’  2. Siniscalchi 3. Brux 4. Gonzalès 5. Bertrand 6. Verdeun …10. Laforest
  • Andernos, Px. Dewachter, le 16 « pour le Royannais Laforest 112km en 2h34’ 2. A. Delors 3. Bello…

A.2/8/61 :

  • Chateauneuf/Charente = 1. De Santi (Langon) 100km en 2h5 »’ 2. Pardaillans 3. Trochut 4. Laforest
  • Chatelaillon, le 30 = 1. Albert Fournier (VCC) 110km en 2h21’ …9. Laforest

A.17/8/61 :

  • Abzac, le 31 juillet = 1. C. Pailler 100km en 3h 2. Trochut 3. Décle… 8. Bertrand…10. Laforest
  • Gaunac, le 7/8 = 1. Guy Latour 80 km en 1h58’ 2. Laforest 3. Coutant

A.23/8/61 :

  • Chalais Px. du champ de foire,le 14/8= 1. Maurice Laforest 138km en 3h27’ 2. Poutou 3. Landa 4 . Vallée

A.30/8/61 :

  • St. Georges de Didonne = 1. Vallée 2. Laforest 3. Gestraud (ch. de Fr.)
  • Angeac = 1. M. Laforest (Roc) 110km en 2h50’ 2. Joubert

A.20/11/61 :

  • Chassaignes (24), le 3/9 = 1. A. Delort 110km en 2h40’ 2. Bonnecaze 3. Bertrand  4. Laforest
  • Challans (85), le 9/9= 1. Thual (Nantes) 130km en 4h2’ 2. Pailler 3. Bileau 4. Laforest (Royan)

A.6/12/61 :

«la section cycliste du ROC a fêté 13 vainqueurs et 99 victoires = Ricou(8), Beau(1), Delaunay(12), Epaud(17), Latour(3), Pailler(8), Cartron(5), Laforest(9), Mercier(7), Robert(3), E. Roullin(2), Souchon(17), Y. Roullin(2).

 

Troisième année en courses. Désormais avec les meilleurs « indés » et ex- ou futurs « pros » (à cet égard, les dix premiers du Prix de la Rochefoucauld en témoignent), Maurice Laforest collectionne 4 vraies victoires sur la route et une belle en américaine sur la piste de Saintes avec Trochut, mais aussi de belles places de second, dont celle qui le prive du titre de champion du Poitou derrière Michel Grain.

Fernand Delort (qui n’est pas encore professionnel) a succédé à Raymond Poulidor au palmarès de Bordeaux-Saintes, lequel a gagné la « Primavera » (la grande) : Milan-San Remo.

Dans l’échelle du mérite et des succès, Maurice Laforest - comme ses contemporains -  monte, mais le service militaire, lui aussi, s’avance.  

 

Année 1962 


A.4/1/62 :

« Maurice Laforest engagé par Mercier-BP avec Adolfo Bello, Michel Brux, Manuel Manzano, Jean Ricou, André Trochut, Guy Darnauguilhem, Mohamed Ben Brahim.

 

A.23/5/62 :

Alain Desplat  de l’UV Limousine, de retour d’Algérie (BA de Blida) actuellement à la BA 274 de Limoges-Romanet, amateur 1ère catégorie, titulaire de 61 victoires… (il y a aussi un Jean-Claude Desplat (BVC) champion interarmes 4°RA-3°RA)…

C’est l’année (18 mois !...) du service militaire, dont Maurice Laforest reviendra en juin 1963. Pendant ce temps, Manzano gagne le 24ème Bordeaux-Saintes, Claude Vallée passe professionnel chez Peugeot-BP comme un autre champion de France des indépendants, Albert Baldasseroni. Un autre Charentais, Christian Pailler gagne à Prague une étape de la Course de la Paix. Sur la piste, Jacques Suire devient champion de France de vitesse amateurs en battant Pierre Trentin. En Corrèze, José Gil  succède à Gilbert Salvador au palmarès du grand Prix de Meymac (2ème F. Delort). Dans le Bol d’or des Monédières, Jacques Anquetil gagne devant Raymond Poulidor ( !) et José Gil finit 9ème.

Jean-Paul Laplagne (boulevard de la Perche à Royan, Charente-Maritime) reçoit une lettre du « dragon Maurice Laforest, G.I.2 4ème peloton, 6ème régiment de Dragons, Besançon  - Doubs ».

Moins chanceux que les Desplat, Maurice Laforest part en Algérie où il amène son vélo d’entraînement « Mercier », mais l’officier ne l’autorise à rouler qu’à l’intérieur du camp…

 

Année 1963 

A.24/7/63 :

Jean Ricou (Roc) enlève la IXème nocturne de St. Georges de Didonne – Excellente rentrée du local Laforest… 2. Barrière 3. R. Darrigade 4.Bello 5. M. Laforest 6. Salmon (VC 12)… « qui faisait sa rentrée en compétition après 18 mois passés en Algérie ».

 

A.14/8/63 :

Ruffec, IXème circuit de Montjean = 1. Cl. Vallée 115km en 2h59’ 2. Deloche … 15. Laforest

 

A.28/8/63 :

Poitiers, Px. du café des cours, le 11/8 = 1. Jaguenaud (Saujon) 100km en 2h48’ 2. Laforest à 30’’…

 

A.4/9/63 :

St. Georges de Didonne, le 31/8 = 1. J.L. Bodin 70km en 1h59’ 2. Bernard 3. Lemetayer  4. Barjolin … 11. Laforest

 

A.11/9/63 :

Chassaignes (24) le 1/9 = 1. Jules Pineau (GA) 100km en 2h43’ … 7. Laforest … 9. Bertrand.

 

Au retour du service militaire, Maurice Laforest retrouve assez vite le niveau interrégional. Mais, de nouveaux talents sont apparus. En particulier, J.C. Jaguenaud de Saujon (futur licencié au ROC) qui, le 23 mai, enlève le titre de champion du Poitou contre la montre à Royan effectuant les 70km en 1h49’, puis, en septembre, gagne à St. Claud l’omnium des Espoirs , où on retrouve Leduc 4ème et Parenteau 9ème. Un autre Royannais, Jean-Claude Robert termine deuxième au championnat de France universitaire sur route. Claude Vallée est champion de France des indépendants pour la seconde fois.

Un peu plus haut et un peu plus loin, le quatuor Chappe-Motte-Bechet-Bidault devient champion du monde des 100km contre la montre à Herentals. En Haute-Corrèze, le palmarès du Grand Prix de Meymac s’enrichit du nom d’un grimpeur limousin : Claude Mazeaud qui gagne devant les coureurs azuréens Gil, deuxième et Salvador 4ème.

 

Année 1964

A.18/3/64 :

équipe MERCIER-BP amateurs-indépendants : Ben Brahim, Brux, Dalis, Laforest, J. Bachelot, R. Poulot, J. Ricou, R. Zannier.

 

A.25/3/64 :

  • 26ème Bordeaux-Saintes, le 22/3 = 1. Le Mellec (Nantes) 182km en 5h28’ 2. Errandonea 3. Arzé 4. Beuffeuil 5.Laforest 6. Dalis 7. Gestraud 8. Bileau 9. Moussard 10. Merlaux
  • Verdille (16), le 15/3 = 1. A. Delort 120km en 3h5’ 2. Joubert … 7. Laforest
  • Bourcefranc, le 29/3 = 1. B. Beheyt 105 km en 2h58’ 2. Ricou 3. Perés-Francés … 11. Laforest.

A.8/9/64 :

Mosnac/Seugne = 1. A. Delort 2. Gouyets 3. Trochut 4. Laforest 5. Landa


A.8/4/64 :

Blaye, Px. des Vins = 1. C. Décle 150km en 3h57’ 2. J. Suire… 7. Laforest


A.22/5/64 :

3 étapes du circuit des Charentes = Barbezieux-Montendre = 1. Poulot  2. Vallée… 10. Laforest

 

A.27/5/64 : 

« Laforest engagé à la Route des Vins, 4ème Tour du Languedoc en 3 étapes ».

 

A.3/6/64 : 

  • Tour du Languedoc : 2ème étape : Carcassonne-Béziers = 1. J. Grange 185km en 5h35’… 6. Laforest…  3ème étape : Béziers-Carcassonne = 1. J.Chantelouve 185km 5h40’ … 5. Laforest

Clt. général = 1. A. Bayssière… 9. Laforest  (8ème Mottet (Provence)

  • Guéret, 46ème Prix de la Trinité, le 22/5 = 1. R. Poulidor 2. Epaud …7. Laforest

A.17/6/64 :

8 jours de l’Ouest, Clt. général final = 1. Diaz (Espagne) … Moussard 33ème et Laforest 39ème

 

A.24/6/64 :

30ème Circuit de Saumur, le 4/6 = 1. A. Delort 200km en 5h12’ 2. Gabard…5. Laforest… 23. Latour

 

A.16/7/64 :

La Rochefoucauld, le 6/7 = 1. R. Darrigade (USD) 130km en 3h20’ cycles Elvish …3. Ricou…15. Laforest

 

A.22/7/64 :

Rouillac, le 12/7 = 1. J./ Ricou(ROC) 130km en 3h20’ 2. Pailler 3. Laville 4. Laforest

 

A. 29/7/64 :

  • Albert Fontagnères (Capbreton) et Laforest (ROC) dominent la 3ème nocturne du commerce royannais, le 15/7
  • Circuit de Loubert (16) = 1. A. Delort 120km en 3h7’ 2. Suire (Mansle) 3. R. Barrère …7. Laforest (Royan)

A.2/9/64 :

  • IIIème critérium de Castillon la Bataille = 1. J. Anquetil 112km en 2h32’  2. J. Graczyck 3. Gonzalès… 9. Laforest
  • Le 24/8 « le Royannais Laforest s’attribue détaché la XIIème nocturne saint-georgeaise… le local s’est imposé en s’échappant seul à 20 tours (14km) de l’arrivée… Laforest qui passait la ligne d’arrivée dans un état de fraîcheur étonnant… »
  • Le 25/8 : Reignac de Blaye = 1. M. Laforest 115km en 2h54’  2.J.C. Robert (Lyon) à 30’’ 3. Campaner 4.Batan à 2’30’’

A.9/9/64 :

  • Gd. Px. des commerçants de Barbezieux, le 3/9 = 1. Ducreux 100km en 3h30’ 2. Desplat 3. Barjolin 4. Poncet 5. Bodin 6. Laforest… 9. Robert
  • St. Ciers/Gironde, Px. de la Saint Fiacre = le Royannais Laforest s’adjuge après une échappée de 70km…2. Ramadour 3. Caffi
  • Cozes, le 2/9 = 1. René Barrère (Bleuets de Labatut) 100km en 2H33’ 2. Bileau…5. Laforest 6. Bodin

A. 23/9/64 :

Ricou gagne, détaché, le grand 8 Baignois … 2. De Santi 3. Barjolin 4.Laforest

 

A.30/9/64 :

XVIIIème Gd. Px. de St. Martin d’Ary = 1. Cl. Gabard 120km en 3h12’ 2. A. Fournier 3. A. Lesca 4. Beuffeuil 5. M. Gonzalés 6. M. Laforest 7.M. Grain

 

A.7/10/64 :

  • Montbron le 28/9 = 1. Cl. Perrotin (UVPoitiers) 115km en 3h5’ 2. Cieleska 3. Vallée 4. Gabard… 23. Laforest
  • St . Romain (86) le 27/9 = 1. Cl. Gabard (Chatelleraut) 122km en 3h10’ …3. Ricou… 7 ex-aequo Laforest… le ROC par équipes (Ricou-Joubert-Laforest)
  • Challans (85) le 5/9 = 1. M. Laforest, échappé depuis le 30ème km… le Nantais Guimard dans l’impossibilité de répondre au rythme qu’imposait celui qui représentait un  mois auparavant les couleurs françaises en Yougoslavie… 125km en 3h10’ 2. Bodin 3. Guimard 4. Broustaut 5. Gabard 6. Vallée

 

Le début de la saison 1964 est marqué par le décès du coureur coutrillon Maurice Bertrand, fin mars dans un accident de voiture.

A 22 ans, délivré de ses obligations militaires et conservé chez MERCIER, Maurice Laforest agrandit son champ d’action : Tour du Languedoc, 8 jours de l’Ouest, Tour de Yougoslavie… Pour son premier Bordeaux-Saintes, il obtient une 5ème place qui ouvre une assez longue série dans les six premiers (5 fois entre 1964 et 1970) de la grande classique régionale. Invité dans quelques critériums (Bourcefranc, Castillon la Bataille) il y fait bonne figure (11ème et 9ème). En fin de saison, sa victoire à Challans en Vendée est acquise avec la manière (échappée de plus de 80km) et devant la génération montante (le Nantais Guimard, classé 3ème, est le champion de France des débutants, 2. J.L. Bodin).

En 1964, Eddy Merckx, quant à lui, est sacré champion du monde des amateurs à 19 ans. Christian Leduc (le futur beau-frère de Maurice Laforest) est champion de France militaire de vitesse et Louis Ocana passe de 2ème en 1ère catégorie tout comme B. Labourdette.

 

 

Année 1965 :

 

 

A.6/1/65 :

les équipes 1965 : MERCIER-BP-HUTCHINSON = R. Bozzi, R. Carassay,

L. Cristofoli, B. Labourdette, M. Laforest,C. Leduc, L. Ocana, J. Ricou.

 

A.10/3/65 :

  • des nouvelles de Laforest, de retour prématuré (grippe) du stage MERCIER « Castel Breton », qui n’a pas pu participer à Gênes-Nice, après avoir figuré brillamment dans les autres épreuves, notamment à Antibes, où il fut animateur inlassable (Grain 2ème, Gutty 1er).
  • Angers, IVème Prix des Donces, le 7/3 = 1. Moussard 142km en 3h40’ 2. Gabard (UC Chatelleraut) 3. Laforest (Royan)

A.25/3/65 :

Saumur, G .Px. Longchamp= 1. J. Suire (CCB) 113km en 2h42’ 2. A. Delort 3. Moussard J.C. 4. Laforest (Roc)

 

A. 31/3/65 :

La Garde-Montlieu = 1. A. Delort 110km en 2h58’ 2. Ben Brahim… 6. Laforest (Roc)

 

A.22/4.65 :  Bordeaux-Saintes =

1. J. Groussard 211km en 5h5’ 2. Capdeboscq 3. Brux 4. Ignolin 5. Lemétayer 6. Arzé… 10. Jaguenaud 11. Moussard 12. Graczyck 13. Gainche 14. Laforest 16. Epaud

 

A.7/4/65 :

  • Critérium de Bourcefranc = 1. J. De Roo 100km 2h40’ 2. J.L. Bodin 3. J. Stablinski… 5. Grain 6. Laforest
  • Critérium de St. Claud, lundi de Pâques = 1. Sels 130km 2h18’ 2. Bracke 3. Epaud 4. Aimar 5. Poulidor… 11ex-aequo Laforest
  • Tombeboeuf, le 8/4 = 1. J.L. Bodin 112km en 2h32’ 2. P. Beuffeuil 3. M. Laforest

A.28/4/65 :

80ème anniversaire du cyclisme montois = 1. R. Poulidor 192km 5h10’  2. Belot 3. Wolfs hohl 4. Bodin… 9. Laforest à 2’20’’

 

A.5/5/65 :

Barbezieux, le 25/4 = Barjolin émerge à Péreuil, à l’issue d’une course sévère … 2. Besse (Limoges) à 10’’ 3. Joubert (Royan) à 30’’ 4. Laforest (Royan) à 1’10’’


A. 17/5/65 :

  • 25ème circuit de la Vienne à Chatelleraut = 1. Martin (Paris) 222km 5h49’10’’ 2. Le Mellec 3. Bazire … 21. Laforest
  • Villeneuve/Lot, Prix Anas-Berrogaz = 1. C. Cuch (ACBB) 155km en 3h50’ 2. M. Laforest (Royan) 3. Bidart (CCB)

A. 28/5/65 :

Narbonne, XIVème Route des Vins (Tour du Languedoc) :

        - 1ère étape, Narbonne-Perpignan = 1. Paré 190km en 4h49’ 2. Arnaud-Bolley 3. Laforest

        - 2ème étape, Prades-Carcassonne 170km 4h24’ = Laforest échappé dans le dernier col, pas classé dans les 49 premiers…

        - 3ème étape, Capendes-Narbonne = 1. Guimbard… 9. Laforest

 

A. 16/6/65 :

St. Ciers de Champagne(17) : 1. J.M. Joubert 100km en 2h15’ 2. Laforest  mt.

 

A.23/6/65 :

La Rochette-La Rochefoucauld (16) = 1. A. Delort 125km «en 3H5’ 2. Castel… 6. Laforest

 

A.30/6/65 :

  • Championnat du Poitou à La Roche-Posay = 1. Gabard 180km 4h43’ 2. Moussard 3. Mauget 4. Bégué… 10. Latour 11 ex-aequo Laforest... Angibaud
  • St. Pierre d’Oléron- le Château, le 21/6 = 1. Ricou 110km en 2h55’ 2. M.Laforest
  • XIVème G.Px. de Chenillé(49) = 1. M. Laforest 157km 4h… 5. Gabard.. «engagé de dernière heure, caracola en tête pendant 40 km, rejoint et au sprint, l’animateur Laforest imposa sa vitesse. Bref, un coureur complet ».

A.7/7/65 :

Guitinières (17) = 1. Jagueneau 100km 2h27’ 2.M. Laforest 3. Palet (Nersac)

 

A.14/7/65 :

  • G.Px. de Meschers= 1. Jagueneau 100km en 2h19’ 2. Laforest… 10. G. Latour
  • St. Pierre d’Oléron (vélodrome)= individuelle= 1. Stablinski…4. Laforest
  • Américaine= 1. Anquetil-Stablinski 2. Mousard-Laforest


A.18/8/65 :

Vayres, le 15/8 = 1. Ricou (Royan) 117km 2h48’ 2. Bileau 3. Leblanc (G.Bx.)… 7. Laforest

 

A.25/8/65 :

  • Castillon-la-Bataille ; IVème critérium international en partie sous une pluie diluvienne, animé par Bodin parti au 20ème tour, puis rejoint par Laforest et Stablinski = 1. Stablinski 108km en 2h11’ 2. Laforest 3. R. Altig mt.
  • St. Laurent/Gorre = 1. J. Pradaud 120km en 3h2’ 2. Barillet 3. Laforest à 30’’

A.1/9/65 :

  • Mosnac, le 28/8 = 1. C. Bordier (CCB) 125km en 3h18’ 2. Laforest 3. Parenteau 4. Suire
  • Cozes, le 5/9 = 1. Pailler (Roc) 95km en 2h40’ 2. Moussard à 30m 3. Bégué (Roc) à 1’30’’ 4. Laforest (Roc)

 

A.29/9/65 :

Vayrac, XIXème G.Px. devant 5000 personnes, à deux tours de la fin, un groupe de 8 coureurs devait s’échapper : 1. Simpson 105km à 42,320 km/h 2. Sels 3. Leduc 4. Laforest 5. Reybroeck

 

A.6/10.65 :

Montlieu = 1. Delort 110km en 3h58’ 2. Mazeau 3. Ricou 4. De Santi…9. Laforest

 

L’année des Italiens, peut-être… Gimondi gagne le Tour de France et Adorni, le Bol d’Or des Monédières. Jean-louis Bodin, qui court souvent avec Maurice Laforest, devient le plus jeune coureur français à terminer le Tour de France (33ème).

Chez les amateurs, par ordre hiérarchique, J. Botherel est champion du monde sur route, L. Ocana termine 2ème du Grand Prix de France derrière Peter Hill et, tandis que C. Leduc et A. Delort gagnent souvent dans la région, J.P. Parenteau passe de 2ème en 1ère catégorie. Serge Lapébie, qui avait remporté le 1er Pas sur piste à Aulnay/Bois, gagne en fin de saison Bordeaux-Arcachon devant B. Dupuch (tous deux sont licenciés au SAB). C’est Mariano Martinez (Bourgogne) qui devient champion de France des débutants (Premier Pas Dunlop) à Montpellier devant Bernard Thévenet (4ème).

Le site hollandais DEWIELER (tout comme celui de « mémoire du cyclisme ») signale la victoire de Maurice Laforest en Bretagne à Lanrivain devant J. Bourlès et F. Le Buhotel. Et, dans les grands critériums, Maurice Laforest se classe 6ème à Bourcefranc, 10ème à St. Claud, 2ème à Castillon la Bataille (derrière Stablinski et devant R. Altig) et 4ème à Vayrac (1. Simpson 2. Sels 3. Leduc …et 5. Reybroek), le 27 septembre. Et –selon « mémoire du cyclisme », il est 3ème à Guénin, derrière D. Letort et P. Beuffeuil, le 19 avril. Il faut chercher dans les archives de  « mémoire du cylisme » pour retrouver le classement du Circuit de l’Aulne = 1. Guy Ignolin 150 km en 3h15’ 2. J. Anquetil 3. F. Hamon 4. F. Le Bihan 5.R. Cazala 6. H. Ferrer 7.J. Gainche 8. F. Goasduff 9. J. Bourlès 10. R. Poulidor 11. J. Stablinski 12. M. Laforest

D’autres sources (la revue belge « Coups de Pédales ») permettent de retrouver la trace de Maurice Laforest au 30ème Tour du Nord  et au 51ème Tour de l’Hérault à Béziers (234km) avec l’équipe Mercier-BP.

 

 

Année 1966:

 

A.17/3/66:

(l’Athlète s’appelle désormais « Sud-Ouest Sport l’Athlète »)Angers = 1. Leduc (VC Tarbes) 160km en 4h12’… 5. Laforest (Royan)

 

A.24/3/66 :

Verdille = 1. Leduc (VC Tarbes)… 5. Laforest (Royan)

 

A.31/3/66 :

  • Lagorce-Laguirande = «  J.L. Bodin fait la loi : 130km en 3h25’… 15. Laforest (Roc) …
  • Annonce un Bordeaux-Saintes « atomic » : 117 engagés, n°105 Laforest (Royan)

A.14/4/66 :

Saint-Claud = 1. Bellone 2. Gutty 3. Haast 4.Laforest


A.24/4/66 :

  • le Guâ = 1. Trochut… 8. Laforest
  • Coux = 1. Leduc 2. A. Delort … 6. Laforest

A.2/6/66 :

IIème Px. de Romagne, lundi de Pentecôte : « c’est Maurice Laforest, de Royan, qui devait dominer l’épreuve,    car sortant de la Course de la Paix en grande forme, il réussissait à lâcher d’abord Joël Thomas et, au dernier tour, Roger Le Guen, qui, tous deux, furent les artisans de cette échappée victorieuse… » 130km en 3h17’, meilleur grimpeur = Laforest.

 

A.16/6/66 :

  • St. Thomas de Conac, XVIème circuit international =1. Perrotin (Poitiers) 2. Champion Cholet) 3. Barjolin (Civray) … 13. Laforest (Royan)
  • IIIème Bordeaux-Bayonne = 1. Ricou 2. Perrotin… « les omniprésents Cruz et Laforest n’ont point eu droit à la parole et furent contraints d’en découdre pour la 3ème place

A.30/6/66 :

Château d’Oléron = 1. Delort (Andernos)… 4. Laforest (Royan)

 

A.7/7/66 :

  • La Rochefoucauld (16) = 1. Laforest (Roc) 126km en 3H7’ 2. Mazeaud 3. Gestraud 4. Gabard
  • « Laforest en vedette à la réunion d’attente de Royan = 1. Laforest 2. Pailler  3. Ricou 4. Joubert 5. Onfroy 6. Bégué

A.21/7/66 :

Châteauneuf = 1. Delort (Andernos) 2. Laforest (Royan) 3. Ricou

 

A.11/8/66 :

 le Fleix (24) = 1. M. Laforest (Royan) 2. Ben Brahim 3. A. Delort

 

A.25/8/66 :

Andernos = 1. A. Delort (USA) 2. Courréges (AST) 3. Laforest 4. Ricou

 

A.1/9/66 :

 St. Même les Carrières = 1. Barjolin (CACivray) 112km 3h22’ 2. Ricou 3. Leduc 4. Robert à 1’3’’ 5. Laforest

 

A.22/9/66 :

 Angoulême-La Rochelle couronne Christian Leduc 160km en 4h5’ 2. A. Triochut (Charron)mt. 3. M. Laforest 4h10’… 6. Vallée 7. Ricou 8. J. Suire

 

A.6/10/66 :

 St. Romain en Charroux = 1. A. Delort 140km en 3h43’ 2. Siniscalchi…4. Laforest

 

A.20/10/66 :

 Lussac les Chateaux = 1. Rannou (Stade Montois) 110km 2. S. Lapébie 3. Laforest 4. Trochut…6. Parenteau…8. Genet

 

A.3/11/66 :

  • Montbron = 1. Laforest (Royan) 120km en 3h10’…3. Vallée..8. Ricou
  • ST. Michel/Charente = 1. Berland (Luçon) 2.Barjolin (Civray)…5. Laforest 6. Ricou…

 

        L’année 1966 est, au niveau de l’engagement compétitif, une année décisive pour Maurice Laforest. Outre ses victoires régionales (Romagne, Royan, La Rochefoucauld, Le Fleix, St Georges de Didonne, Montbron…), Maurice Laforest est de l’équipe de France

Equipe de France : Desvages, Riotte, Laforest, Grenier, B. Guyot, Leduc. 

qui revient – grâce à Bernard Guyot – victorieuse de la plus grande course amateurs de l’époque : Prague-Berlin-Varsovie, appelée la « Course de la Paix ». Avec 102 partants pour 88 classés et 2337km parcourus à la moyenne de 40,414 km/h, cette épreuve a réuni les coureurs de : Pologne, Grande-Bretagne, Tchécoslovaquie, Norvège, Italie, Maroc, Danemark, Hongrie, Finlande, Allemagne de l’Est, Bulgarie, Belgique, URSS, Roumanie, Yougoslavie, Algérie et France. La course s’est déroulée du 9 au 25 mai. Les coéquipiers de Bernard Guyot, le vainqueur, se nomment : A. Desvages 22ème à 1h3’47’’, R. Riotte 40ème à 2h5’4’’, M. Laforest 41ème à 2h6’21’’, R . Grenier 51ème à 4h4’51’’. L’équipe de France esit dirigée par Robert Oubron. A titre indicatif, le champion marocain El Gourch se classe 55ème à 5h6’39’’. Le meilleur résultat de Maurice Laforest est acquis au cours de la 3ème étape : Harrachev-HraduKarlova (108km) = 1. Attilio Benfatto 2h25’08’’ 2.Willer Skibby …9. Maurice Laforest (n°84).

 Le vainqueur de la course de la Paix, Bernard Guyot porté en triomphe. Maurice Laforest, en bon équipier, ne laisse pas sa place.

Ces résultats ont échappé à « Sud-Ouest- Sport- l’Athlète », ce qui peut se comprendre. Mais, moins compréhensible est l’absence du résultat de Bordeaux-Saintes –probablement publié par « Sud-Ouest » qui donne = 1. D. Perurena (Esp.) 2. R. Delisle 3. M. Laforest (1er amateur) 4. Leduc 5. A. Darrigade 6. Grain 7. Le Mellec 8. Graczyck 9. Cazala 10. Beuffeuil…(cf. « vélocompetition.com »)

Le site hollandais « de Wieler » publie aussi le résultat de Brigueil le Chantre, disputé le 9 juin =1.P. Matignon 2. J.L. Jagueneau 3. M. Laforest .

Au terme de cette saison, on apprend que « Christian Leduc (est parti) sur les traces d’André Darrigade…(il vient de signer un) contrat professionnel chez BIC ».

Le numéro de « Sud-Ouest-Sport-l’Athlète » daté du 1/12/66 publie un article qui commence ainsi : « je m’appelle Roger Saladié, je suis né à Roquebrune le 13 juillet 1943, j’ai commencé à faire du vélo en 1961. C’est mon oncle d’Eauze, le frère de mon père, le coureur que vous connaissez bien… »

Des routes et des chemins se croisent, se prolongent ou se séparent. La voie de Maurice, malgré ses expériences et ses résultats, reste cantonnée au sud-ouest de la France.

 



05/09/2011
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres